Critique de Heartstone par Manon Brisot

Après «Artùn» sorti en 2014, GUDMUNSSON nous transporte dans un milieu rural en Islande où il nous fait découvrir l’histoire de deux adolescents: Thor et Christian, deux meilleurs amis.

Les deux jeunes passent l’été ensemble et avec quelques amis. Tout au long du film on voit que les deux adolescents se recherchent (qui ils sont, leur sexualité…). Le père de Thor est parti il y a quelques années, le laissant avec sa mère et ses deux sœurs. Quant à Christian, son père est un homme violent qui frappe sa femme et son fils.

L’amitié que se porte les deux garçons est très touchante, le fait que Christian aide Thor à se rapprocher de Beta (une fille que Thor aime beaucoup) malgré les sentiments qu’il commence à éprouver pour lui. Tout au long du film on peut voir que les deux garçons ne sont pas indifférents l’un envers l’autre mais ils refoulent leurs sentiments car pour eux et à cause des mentalités, ce n’est pas « normal » .

Les paysages magnifiques et tous les plans pris le sont d’autant plus grâce à la lumière naturelle qui rend le film plus réaliste qu’il ne l’est déjà.

En clair, ce film est enrichissant et donne matière à réfléchir sur l’enfance, la recherche d’identité, l’homosexualité… mais ce film nous montre également comment c’est difficile de grandir en Islande.

Ce film reflète très bien la réalité car c’est vrai que n’importe où dans le monde, il y a des endroits (surtout dans les milieux ruraux ou les campagnes) où les adolescents ont peur de dévoiler leur homosexualité car à l’heure d’aujourd’hui c’est encore un sujet tabou.

Sa sortie aura lieu le 27 Décembre 2017 et c’est un film à ne surtout pas raté !

 

Manon Brisot
lycée Robert Schuman, Le Havre.

A propos de Alexandre Agnes