« Ma’ohi nui » par AUVRAY Orane

Ma’ohi nui est un documentaire de la réalisatrice belge Annick Ghuzelings. Il retrace l’histoire du peuple tahitien ayant subi la colonisation, les essais nucléaires de Moruroa ainsi que la perte de ses traditions. C’est un long retour sur les atrocités commises par les Français venus essayer leur arme de mort et spolier les terres des habitants. La bande son traditionnelle alternant les rythmes des tambours donne du caractère au long métrage. Cette idée de retrouver sa culture est maintenue pendant tout le film par le biais d’un personnage central qui cherche sa culture. Les jeux de lumière soulignent les caractères sombres de l’industrialisation et mettent en couleurs cette culture au bord de l’extinction.

En temps qu’Européen, nous avons pris une claque sur l’histoire sombre des ravages de la culture par le colonialisme ainsi que sur l’effet des essais nucléaires. Cependant, la réalisatrice enchaine les plans sans approfondir les sujets traités ce qui donne l’effet que son long métrage s’étire en longueur. Elle porte donc un regard superficiel sur cette culture qu’elle semble défendre.

Au final, un film sans fond qui reste à la surface de son message.

 

AUVRAY Orane

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.