Critique de Heartstone par Sandrina Grebanga

Le film Heartstone se passe au nord de l’Islande dans un petit village de pêcheur. Thor et Christian sont deux adolescents qui passent du temps ensemble pendant les vacances d’été. Thor, 12 ans, vit avec ses sœurs Hafdis, Rachel et sa mère. Il tombe amoureux de Beth, une jeune fille qui habite dans le coin, tandis que Christian découvre son homosexualité.

Plusieurs sujets sont abordés tels que l’amitié entre Thor et Christian qui est fusionnel, elle s’illustre bien dans la scène où Thor et Christian se prennent dans les bras après un incident sur la falaise.

Durant leur phase adolescente les deux garçons s’intéressent à l’amour mais Christian commence à avoir des sentiments pour son ami. Ce film reflète la réalité de la période d’adolescence, les spectateurs ont été gênés de voir des scènes car on refuse de se confronter à cette réalité tellement tabou.

Certaines scènes m’ont un peu embarrassée peut-être parce que je n’ai pas l’habitude de voir ce genre de relation , par exemple lorsque l’on voit Thor qui prend des cheveux sur une brosse et se les pose sur le sexe, se masturbe lorsqu’il est seul ou se caresse avec son ami.

Le paysage est lumineux, naturel, sauvage et le changement de luminosité entre l’intérieur et l’extérieur est bien maîtrisé.

Je conseillerais bien ce film à des adolescents et des adultes pour s’ouvrir à cette réalité, mais plutôt à regarder chez soi.

Sandrina Grebanga
Lycée Le Mans Sud

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *