Heartstone, un appel à la tolérance par Baptiste Blondel

Thor est un enfant islandais vivant dans un petit village reculé. Christian , son meilleur ami développe des sentiments pour lui se découvrant alors homosexuel. Un poids pour le jeune garçon qui a peur de subir le jugement de la société , il tente d’en finir avec lui-même.
  ‎Tout d’abord si je pouvais décrire ce film en un mot, je dirais : magnifique. Un mélange de moments fort et de paysages splendides avec un ciel d’une couleur intense et des montagnes à la fois vertes et enneigées. On assiste à une période de recherche de soi-même commune à l’adolescence, comme l’orientation sexuelle.
Ayant apprécié personnellement le film, je trouve cela regrettable qu’il ne puisse pas être du goût de tout le monde particulièrement à cause du sujet tabou qu’est l’homosexualité au sein de notre société. Je pourrais conseiller ce film à des personnes ouvertes d’esprit et prêtes à voir notre société tel qu’elle est. Cependant je le recommande vivement aux personnes ayant quelques aprioris concernant ces sujets afin de les sensibiliser et d’ouvrir leur esprit.
 Le film est très bien réalisé , les prises de vues sont très belles grâce à ces paysages montagneux. La mise en scène est très réussie et les acteurs sont très bons comme par exemple Blaer Hinriksson jouant le rôle de Christian. On peut ressentir dans son jeu de vraies émotions comme l’amour, la tristesse, la joie, le malaise ou la gêne présente dans certaines scènes où il tente de cacher ses sentiments envers Thor. La bande son est très bien intégrée au film au moment et au temps qu’il faut, ce qui nous plonge dans l’ambiance générale ou de la scène en elle même, ce qui la rend d’autant plus agréable à écouter.
  ‎ On a là une œuvre ayant une thématique engagée comportant des éléments autobiographiques. C’est une histoire très originale qui délivre un vrai message d’appel à la tolérance qui mérite d’être entendu de tous.
 
Baptiste Blondel

A propos de Alexandre Agnes