Critique de Atelier de conversation par Théo Lecomte

Atelier de conversation

Long, lassant mais intéressant,

ce long métrage est un documentaire enrichissant nous montrant les caractères, les cultures et les idées préconçues sur les étrangers.

Ici, des immigrés politiques, des étrangers venus pour les études ou même par simple passion ou curiosité partis à la découverte de la France.

Ils doivent apprendre le français sur le tas et nous invitent à prendre part, en tant que spectateurs à leurs séances d’atelier de conversation.

Cet atelier consiste à dialoguer en français entre étrangers afin de parler de soi, de sa situation, de sa vie avant d’arriver en France. Les participants ont évoquent les raisons de leur présence en France. Ces échanges permettent de suivre une sorte de parcours du combattant entre les guerres politiques, les bombardements ou le besoin d’apprendre et nous montrent à quel point il est dur d’apprendre la langue de Molière en peu de temps.

Peu ou pas de musiques ni de bruits à part le son de des voix de ces apprentis pratiquants de la langue de Paris.

La caméra est montée sur un pied pivotant a 360° afin de voir tous les occupants de la salle d’atelier et nous mettre en face de l’interlocuteur par le biais du grand écran.

Les plans sont fixes ce qui est, a mon goût un peu lassant à la longue mais certains passages nous font prendre l’air comme une vue sur les toits de Paris. L’un des derniers plans nous montre, de loin, une fin de séance où chaque étranger trouve un interlocuteur à qui parler, soit en français, soit avec leur langue commune sans qu’on puisse entendre ce qu’ils se racontent.

C’est une œuvre assez intéressante et en même temps décevante puisqu’elle nous apporte un contenu intéressant mais, pour moi, trop longue ou manquant de mouvement, d’action.

Mes avis sont partagés, je ne peux pas dire que je n’ai pas aimé parce que c’était tout de même intéressant mais ce que je n’ai pas aimé c’est cette sorte d’inactivité présente et constante dans la salle d’atelier de conversation.

LECOMTE Théo

Lycée Professionnel Jean Mermoz, Vire

Une réflexion au sujet de « Critique de Atelier de conversation par Théo Lecomte »

  1. Tout le problème de donner la parole en la filmant…ce qui peut paraitre long comme tu le note, voire répétitif même si les propos restent différents.
    Tu as peut-être oublié l’humour de certains échanges qui rend le documentaire assez plaisant.
    Merci de ton point de vue
    Gérard, animateur PJC

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *