Rêves d’or/ La jaula de oro, de Diego Quemada-Diez

blogNous sommes allés dans la salle 6  où nous avons regardé un beau film qui parlait de trois clandestins adolescents qui viennent du Guatemala, accompagnés d’un jeune amérindien. Ils veulent franchir la frontière pour rejoindre les États-Unis d’Amérique, sauf qu’à chaque fois qu’ils prennent le train, ils se font violenter par la police ou par des milices mafieuses. Nous les suivons avec émotion tout au long de leur terrible périple : une réflexion poignante sur l’immigration illégale.

Une réflexion au sujet de « Rêves d’or/ La jaula de oro, de Diego Quemada-Diez »

  1. Un film touchant de bout en bout qui mêle étroitement fiction et réalité. Un périple dont on retient la violence, l’injustice révoltantes, l’impuissance de la jeunesse face à un monde d’adultes sans foi ni loi, mais aussi la lente et profonde amitié qui lie Chauk et Juan. Le chemin qui devait conduire Sara, Chauk et Juan vers l’eldorado rêvé a hélas bifurqué…

Les commentaires sont fermés.