Les Affluents, de Jessé Miceli

Pour son premier film, Jessé Miceli a fait le choix d’ancrer son récit dans un pays qu’il affectionne particulièrement, le Cambodge. Entouré d’acteurs non professionnels, il interroge la place de la jeunesse cambodgienne dans une société en pleine mutation.

Un entretien réalisé par les élèves de la section cinéma-audiovisuel du lycée Senghor :  Malo Deslandes, Julien Guénault, Clotaire Debroas-Pay et Krystel Wieczorek.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.