Jeunes Critiques : Ali & Ava

Le film est bien réalisé, chaque scène a son importance.  Elles sont souvent marquantes et pleines d’émotion :  Ali déclarant son envie de rester aux côté d’Ava – on y ressent bien ce qui s’y passe c’est le début de quelque chose. Ou quand ces deux personnages s’éloignent des gens, se « cachent »  pour profiter d’un moment d’intimité pour un baiser. Comme si leur amour était interdit.

Un amour « mal vu  » pour un film fort et entraînant : malgré les incidents nos deux personnages continuent, et finissent toujours par se retrouver, malgré le poids de leur passé, envers et contre tout. Et Ali danse sur sa voiture, avec sa musique sur les oreilles il se défoule et libère toutes ses frustrations.

Jun cailloux – Lycée Professionnel Jean Mermoz – Vire

 

 

Encore, une histoire d’amour sur deux personnages que tout oppose. Tout deux très attachés à leurs familles et à leurs secrets. Une femme avec un lourd passé et un homme coincé dans une famille traditionnelle, encore marié. Ils tombent amoureux par un fabuleux hasard. Ava une femme douce et en demande d’amour tombe sous le charme d’Ali un homme un peu sans-gène. Un rebondissement soudain, auquel on s’attendait depuis longtemps, vient évidemment fragiliser le couple naissant. Au bout du compte plusieurs histoires restent inachevées, sauf celle du couple qui se réconcilie à la fin ! Évidemment !

Du déjà vu !

Léa Godefroy – Lycée Schuman Perret


Ali and Ava, est-il un bon film ? Il est agréable à regarder quoiqu’un peu long mais ne restera sans doute pas un incontournable du genre « comédie romantique ».

Il traite de sujets de société sensibles : femmes battues, relations hétérosexuelles, coups de foudre…

Mais il est entaché de nombreux défauts : la représentation lumineuse de l’amour est très rapidement éclipsée par le passé sombre d’Ava. Cette éclipse permet d’aborder le sujet des femmes battues pas tant abordé dans notre société. Un film plutôt bon, mais sans plus car il n’approfondit pas les nombreux sujets d’actualité présentés. Et c’est bien là son problème : il aborde beaucoup de choses mais de façon superficielle. Il effleure juste, et comme un cheveu sur la soupe nous laisse sur notre faim pour n’être finalement qu’une comédie romantique « basique », entre deux personnes d’ethnies différentes.

Naphaëlla Kong

A propos de webjournaliste

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.