Film documentaire « Mots pour maux », les enfants maltraités

A l’occasion du Festival International  du Film d’Education, nous avons vu le film documentaire « Mots pour Maux » écrit par le réalisateur français Grégoire Gosset en 2021.

Enfants maltraités, violences sexuelles.

Résumé :

Ce documentaire nous présente la vie quotidienne de l’équipe médicale et des enquêteurs de l’Unité Médico Judiciaire Pédiatrique de centre hospitalier d’Orléans, ainsi que certains témoignages d’enfants souffrants de violences.

Ce film est choquant par sa transparence et la violence des actes évoqués par de si jeunes enfants. Il nous montre la difficulté de devoir s’occuper de ce genre d’affaire d’autant plus que les enfants sont des êtres fragiles et totalement impuissants face à ce qui leur arrive.

On prend conscience pendant le documentaire que nombreux sont les enfants à subir des violences, qu’elles soient verbales, physiques ou encore sexuelles. On ressort de ce film triste et en colère contre les personnes capables de ces atrocités.

Il ouvre des débats, notamment sur les condamnations des coupables, qui d’ailleurs ne sont pas toujours punis.  Pendant ce film, on voit que la plupart du temps les responsables de ces violences ne sont pas des inconnus, au contraire. Fréquemment, les enfants parlent des violences que leur infligent leurs parents, grands-parents, oncles, tantes, frères et sœurs, camarades. Cela peut se passer à la maison mais également à l’école ou chez leur nourrice  par exemple. Dans cet hôpital, ils rencontrent tous types de violences dans tous types de contextes que nous venons de citer.

Les âges des enfants sont diverses, on passe d’enfants de 2 ans à de jeunes adolescents de 13 ans.

La durée des actes varie également beaucoup, il arrive que des enfants subissent des coups une fois puis qu’ils soient pris en charge rapidement, parfois c’est répétitif ou encore, d’autre gardent leur silence et le vivent pendant plusieurs années. On prend conscience alors avec tous ces éléments que ça peut arriver à n’importe quel enfant et n’importe où. Cela nous incite à être vigilant.

Du côté des parents, parfois ils changent pour le bien-être de leur enfant et peuvent le récupérer, si ce n’est pas le cas, les enfants sont placés, ou alors si les parents ne sont pas responsables des actes, ils s’occupent de leur enfant en l’apportant à l’hôpital ou d’autre ne savent pas quoi faire et ne sont pas empathiques avec leur enfant, les mettant en danger.

Ce film nous a particulièrement touchés, émus et même choqués de voir des enfants victimes de telles violences.

Après la séance, une psychologue est intervenue pour discuter avec le public, certains ont exprimé leur réaction, d’autres ont posé des questions. Voici l’audio.

A propos de webjournaliste.IUT2022

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.